Le patrimoine musical

La musique à travers les âges

Il est difficile de déterminer une origine succincte pour la musique. Elle existe depuis des milliers d’années et ce, bien avant l’apparition de l’homme. Elle provient du truchement entre la nature et l’imaginaire des hommes. Sa production s’inspirait d’une multitude de sonorités comme le chant des oiseaux, le cri des animaux, les déchaînements de la nature (tonnerre, tremblement de terre, etc.), le ruissellement de l’eau, etc. Naturellement, l’homme s’y est intéressé et l’a étudié depuis les temps anciens afin de la mettre en valeur. Elle connut alors à travers les âges plusieurs transformations de la part de ce dernier, et ce en partant de la préhistoire à nos jours.

De la préhistoire au début du XIXème siècle

L’homme de la préhistoire savait déjà reconnaître les différentes sonorités se trouvant dans son environnement et ce afin de pouvoir survivre. Il a d’ailleurs très vite essayé de les reproduire d’abord à l’aide de sa voix puis en se servant de ses mains et de ses pieds. Il commence alors à produire des objets sonores à l’aide de bois et d’ossements. L’antiquité lance les premiers enseignements des sonorités aux côtés de la médecine, de l’astronomie, de la philosophie, etc. Elle était utilisée à l’époque comme moyen de développement du bien-être, de l’intelligence et plus encore.

Au Moyen-Âge, elle subit une nouvelle transformation, et on distingue dès lors deux formes de musique. Il s’agit des chants religieux et des chants royaux. L’époque de la Renaissance permet de progresser grandement dans la conception des instruments de musiques. C’est beaucoup plus le cas en Italie. Entre la Renaissance et l’époque classique, on a vu défiler plusieurs prestations musicales sur scène et également la création de l’opéra. La musique connaît un essor nouveau pendant le XVIIIe siècle.

Du XIXe siècle à nos jours

Le XIXe siècle est considéré comme l’époque romantique de la musique. Cette époque se démarque d’ailleurs des autres époques par sa forme musicale plutôt libre. Les compositeurs du XIXe siècle s’arrangeaient à cet effet pour laisser libre cours à leur imagination. La majorité d’entre eux laissent parler leurs sentiments dans leurs compositions. L’instrument de musique le plus utilisé de cette époque, fut le piano qui était considéré comme un instrument recueillant les sentiments de son utilisateur.

Le XXè siècle voit l’apparition de différents langages musicaux compte tenu de la société. Les compositeurs commencent par utiliser tous les moyens à leur disposition pour faire une nouvelle fois évoluer la musique. Ils créent de nouveaux langages musicaux et on voit apparaître plusieurs types différents de musique. La musique moderne est créée à base des rythmes ancestraux de chaque pays. Il arrive qu’en même qu’on retrouve des rythmes musicaux qui se ressemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *